shurijo.jpg

KARATE DO

« Au karaté, n’attaque jamais en premier »
« Ne frappe pas et ne soit pas frappé. Eviter le conflit constitue le principe fondamental.»
« N’oublie jamais que le karaté débute et termine dans le respect » 

Si l’on considère les sages paroles des maîtres karatékas d’Okinawa, il est clair que le karaté est un art qui se compose de paix et de dignité. La pratique du karaté est un moyen de développer des techniques martiales sophistiquées qui se dissimulent dans le kata, mais aussi de concentrer son esprit, de vivre sa vie en suivant des règles de paix et de dignité. Ces principes profonds et intemporels sont partagés par les pratiquants du karaté à travers le monde. La voie du karaté possède une valeur universelle et transcende les frontières des différents styles...

UN PEU D'HISTOIRE......

Comme les Maîtres Itosu et Chibana le préconisaient, le karaté peut être pratiqué aussi pour la santé et par conséquent vieillir en bonne santé. L'enseignement de Maître Kenyu CHINEN nous démontre aussi l'importance de la personne et de l'adaptation de la pratique en fonction de chacun

Cette pratique du Karate Oshukai pour Senior doit conserver sa dimension culturelle, voir spirituelle pour apporter tous ses bienfaits. Il s'agît d'un Art Martial, avec de nombreux exemples encourageants pour les personnes âgées. (histoires des « Vieux Maîtres »...)

La valeur du karaté traditionnel d’Okinawa et les échanges culturels qui se font à travers le karaté ne sont pas limités géographiquement. Le karaté peut contribuer à la culture d’un monde pacifique qui transcende les frontières nationales et les barrières politiques et raciales. Notre souhait le plus profond est de transmettre aux prochaines générations le karaté d’Okinawa, avec sa vision d’un avenir de paix pour le monde.

Maître MATSUMURA Sokon

 Les techniques de travail traditionnelles du Karaté Shorin Ryu développent les qualités de force, stabilité, précision et rapidité. Ce qui donne aux seniors l'assurance d'une progression continue et harmonieuse du corps et de l'esprit.

Le travail avec les partenaires a aussi toute son importance. Il n'est possible de progresser que si l'on s'intéresse sincèrement au travail de ses partenaires, et que l'on met toute son énergie au service de leur progression.
Le Karaté Shorin Ryu met à la disposition du pratiquant une gamme très étendue de types de travail, adaptés au niveau de chacun et lui permettant de progresser de façon durable jusqu'à un haut niveau.

L'archipel d'Okinawa est connu à travers le monde pour la santé et la longévité de ses
habitants. Les raisons évoquées pour expliquer ces phénomènes sont diverses, et vont des
facteurs environnementaux comme le climat doux, le paisible cadre de vie, la pratique des
« Arts », aux ingrédients utilisés dans la cuisine traditionnelle d'Okinawa .

                 OKINAWA

        Des îles enchanteresses

Ce sont les habitants d’Okinawa qui ont donné naissance au 15e siècle à cette
redoutable méthode de combat à mains nues, le karaté. Mais cette île fascine depuis
plusieurs années les savants du monde entier pour une autre raison: l’extraordinaire
espérance de vie de ses habitants

 Pour bien comprendre les origines du Karaté, il faut situer l'île d'Okinawa. C'est l'île principale de l'archipel des Ryu-Kyu, située entre l'île de Taiwan, le Japon et la Chine. L'archipel compte environ 70 îles.

Dès le 10ème siècle, la Chine entretient des rapports commerciaux avec l'archipel des Ryu-Kyu. De nombreux chinois se rendent à Okinawa, parmi eux des experts de boxe chinoise. Les arts et la culture traditionnels de l'île portent l'empreinte de l'influence chinoise.

A partir du 16ème, et ce jusqu'au 19ème siècle, cette île fut le théâtre de conflits entre le Japon et la Chine. Tour à tour, ces deux pays ont imposé leur souveraineté sur l'archipel. A chaque fois l'envahisseur instaura une domination militaire, interdisant toute arme, afin d'éviter les rébellions.

Pendant tous ces siècles d'occupation les techniques de combat à mains nues (Tode) se sont naturellement développées, transmises secrètement, de Maîtres à disciples........

Aujourd'hui l'Ecole de Karate OSHUKAI transmet les techniques originelles 

LE GRAND MAITRE D'OKINAWA

D'après Sensei CHINEN Kenyu 10ème dan

Pratique martiale, être efficace au-delà de soixante ans

« On disait que si l’on ne pouvait combattre à soixante ans, ce n’était pas une véritable pratique martiale. À présent les gens disent « Je n’ai plus l’âge. ». Bien, alors il suffit d’arrêter et de se mettre au ping-pong. Que devient l’exemple que nous ont montré les anciens ? Où va la tradition ? Si nos capacités disparaissent avec l’âge, c’est une simple activité sportive.

Bien sûr l’état physique influe. Mais la technique doit permettre de surpasser le déclin des qualités athlétiques. Le raffinement du geste permet de faire fonctionner le mouvement avec une amplitude plus courte, moins d’énergie. Cette année j’ai 75 ans. Je suis confiant dans le fait que je pourrai progresser en combat au moins jusqu’à 80 ans. C’est à moi aujourd’hui d’incarner ce modèle. Non pas pour rivaliser, mais pour inspirer comme je l’ai été. »

Le pas assuré, irradiant une énergie sourde, Maître Chinen scrute ses interlocuteurs avec bienveillance. Comme tous les adeptes qui ont derrière eux une vie de pratique, il sait en un instant à qui il a affaire et s’adapte. Mais sous ses airs débonnaires l’œil avisé percevra la puissance dévastatrice d’un combattant qui cumule six décennies de pratique.