L'ART MARTIAL DES SENIORS

                 DANS LES

      PYRENEES ORIENTALES
             AVEC "KARATEQUIL" 

LE SOLER

Espace Martin Vives, centre ville

Lundi et vendredi 9h30-10h30

CANET EN ROUSSILLON

Dojo, colline des loisirs, avenue Guy Drut

Mardi et jeudi 10h30 -11h30

Mardi débutant 9h30; avancé 10h30

Gilles MEHARD et René NOGUES.jpg

KARATEQUIL

BIEN VIVRE ET BIEN VIEILLIR  « BIEN VIEILLIR AVEC LE KARATE OSHUKAI » Activité physique, pourquoi bouger ?

Revue INSERM, la science pour la santé (11/2018)

Pour bien vieillir et vieillir en santé, le fait de pratiquer des activités, physiques et mentales, fait aujourd’hui largement consensus, quelles que soient les tranches d’âge considérées. Cependant, lorsque l’on considère les offres destinées aux seniors, force est de constater que ce qui est généralement proposé s’apparente à de la « gymnastique douce ». Cela est, dans la plupart des cas, très insuffisant (voire contre-productif). Les seniors aussi ont besoin de pratiquer des activités toniques.

Je bouge donc je suis !

Le Karaté Santé Seniors

Gilles MEHARD, Sensei Karaté Oshukai

En développant le karaté santé seniors avec l'UFOLEP, Gilles Méhard a fait la synthèse entre deux courants convergents. D’une part, ce savoir ancestral qu’il tire de sa longue pratique du karaté Shorin Ryu et qui montre que ce karaté est adapté à tous les âges de la vie et, d’autre part, une demande croissante de la part de seniors qui veulent devenir ou redevenir les acteurs de leur propre qualité de vie et de leur bien vieillir. Le travail proposé au sein de l’Oshukai grâce au karaté Shorin Ryu est complet car il porte sur l’ensemble des équilibres qui participent à la qualité de vie et au bien vieillir : l’équilibre physique et se situer dans son environnement ; l’équilibre mental avec la maîtrise de soi et la sérénité.

Shin Gi Tai – l’esprit, la technique, le corps

« karatequil »

Denis BROUILLET, Professeur Emérite, Directeur de Thèse

René NOGUES, Master 2 Recherche, Doctorant

« karatequil » est une recherche universitaire dans le cadre du Doctorat en Psychologie Cognitive. Le cadre théorique de cette recherche est la « cognition incarnée et située», véritable changement de paradigme au sein des sciences cognitives. Ce nouveau concept est né avec les travaux d’un neurobiologiste, Francisco Varela, il formalise le principe d’autopoïèse et se résume par l’expression : « l’homme est un corps pensant ». « karatequil » prend comme problématique la qualité de vie et le bien vieillir dans ce cadre théorique de la cognition incarnée. Il existe une convergence objective entre le « Shin Gi Tai » et « l’homme est un corps pensant ». « karatequil » hypothèse centrale : la pratique régulière du karaté par des seniors est de nature à améliorer la qualité de vie et le bien vieillir. Pour le démontrer, le protocole de recherche mesure l’évolution d’indicateurs spécifiques aux fonctions cognitives et aux équilibres psychiques et physique. « karatequil » s’inscrit dans le champ des Interventions Non Médicamenteuses (voir Ninot (2019). Guide professionnel des interventions non médicamenteuses. Paris, Dunod).

vieillir avec un corps agissant

Pour aller plus loin : site Oshukai : https://www.oshukai.fr/ Site karatequil https://www.karatequil.com/

Shuri jo.jpg
shurijo.jpg

AVEC KARATEQUIL

VENDREDI 17 DECEMBRE 9h00 - 11h00

Séminaire de Karate Senior

Espace Martin Vives LE SOLER

OSHUKAI KARATE 66
CANET EN ROUSSILLON
UFOLEP
logo montreal
Logo_de_l'université_Paul_Valéry_-_Montpellier_3 (1)
LOGO KARATEQUIL

KARATEQUIL
RECHERCHE FONDAMENTALE

Cette recherche s’inscrit dans un questionnement sur le bien vieillir et utilise le paradigme de la cognition incarnée.

 

Les personnes âgées et le vieillissement cognitif. Se poser la question du vieillissement, et notamment du vieillissement cognitif, lorsque nous avançons en âge, est naturel. Les signes du vieillissement sont visibles et il est légitime d’associer de manière spontanée, le vieillissement cognitif au vieillissement général de la personne.

Nous avons choisi d’explorer cette thématique au travers du paradigme de la cognition incarnée. Considérer le corps comme entité à part entière dans le fonctionnement cognitif de la personne, permet de donner un éclairage nouveau à la notion de vieillissement cognitif.

 

Les activités physiques et le vieillissement. Nous pouvons constater que, quoi que nous fassions, nous vieillissons. La question devient, quels en sont les facteurs et comment cela se manifeste-t-il dans le temps. Parmi ces facteurs, la pratique d’une activité physique occupe une place majeure.

En négatif, l’excès d’activités physiques peut conduire à un vieillissement prématuré voire à une usure prématurée, comme pour l’hygroma du genou des carreleurs.

En positif, une activité physique régulière et adaptée, permet de maintenir une condition physique optimum et un vieillissement normal. Il convient d’ajouter que l’activité physique seule n’est pas nécessairement suffisante et que la lutte contre la sédentarité est une autre condition du « bien vieillir ».

La spécificité du karaté. Le karaté est un art martial qui s’est répandu en Europe Occidentale après la seconde guerre mondiale. Si le terme « martial » renvoie au dieu de la guerre, Mars, chez les Romains, le terme « art », du latin « Ars », renvoie à la notion d’habileté, de savoir-faire.

Pour définir le karaté succinctement, il est souvent fait référence à cette combinaison d’art martial interne et d’art martial externe. Il ne se réduit donc pas à une « simple » activité physique. Le karaté peut être, selon chacun, un outil de développement personnel, une pratique sportive ou de la self-défense.

 

L’étude KARATEQUIL pose comme hypothèse centrale que la performance cognitive est étroitement liée à l’état physiologique de l’individu et que la pratique régulière du karaté permet de maintenir ou d’améliorer ces performances durant cette étude longitudinale qui court pendant deux saisons de karaté.

Des tests sont administrés en début et en fin de saison, soit quatre campagnes de mesures. Ces tests sont regroupés en quatre catégories. Des tests dit « tests dojo », permettent de recueillir des données liées notamment à l’équilibre durant la pratique. Des tests administrés grâce à une plateforme de stabilométrie professionnelle. Des tests cognitifs administrés sur ordinateur avec le logiciel TAP. Des tests psychologiques comme le HADS, le WOQOL ou un test sur la mesure du sentiment d’efficacité personnelle.

 

Les données d’une précampagne de mesures sont en cours d’analyse.

plaisir du Karate senior .JPG
IMG_4169.JPG

OBJECTIF

  1. KARATEQUIL est une recherche fondamentale en psychologie cognitive qui a pour but de démontrer les effets positifs de la pratique du karaté sur les fonctions exécutives. Ces fonctions exécutives sont des processus cognitifs de haut niveau : la flexibilité mentale (shifting), la mise à jour (updating), l'inhibition (le contrôle de la cognition et le comportement complexe).
LOGO non détouré.jpg

Fonctions cognitives

  1. S’inscrivant dans la perspective de la cognition incarnée, karatequil vise aussi à démontrer des effets positifs de la pratique du karaté sur les équilibres mentaux et physiques.